En bref

Le Comité des jeunes pour une Suisse ouverte s’engage pour l’ouverture, la solidarité et le respect mutuel ! Les échanges interculturels sont nécessaires dans tous les domaines de la vie, afin que la Suisse reste un endroit attractif aussi à l’avenir. Les membres du Comité des jeunes s’engagent fermement pour un réseau de la jeunesse et pour les personnes issues de l’immigration qui vivent en Suisse. Le Conseil Suisse des Activités de Jeunesse (CSAJ) parraine le projet.

Objectifs et valeurs

Le Comité des jeunes pour une Suisse ouverte souhaite intégrer les intérêts des jeunes au débat sur la migration. Nous nous engageons pour l’ouverture, l’égalité des chances et la solidarité et nous prenons fermement position contre le cloisonnement de la Suisse. Par notre engagement, nous montrons à la société et aux politicien-ne-s les aspects positifs de l’ouverture de la Suisse. En outre, nous nous engageons en faveur des personnes issues de l’immigration. Nous visons également à ce que les jeunes s’investissent en tant que force politique et sociale.

Nos valeurs :

  • ensemble et non pas les uns contre les autres
  • ouverture face aux personnes en provenance d’autres pays, régions et contextes
  • solidarité en Suisse, en Europe et dans le monde entier.

nos demandes

Nouvelles

Promouvoir l’excellence ? S’il le faut, faisons-le bien.

Dans sa prise de position « Accès aux hautes écoles pour les réfugié-e-s étudiant-e-s », l’UNES se penche sur les obstacles que rencontrent les réfugié-e-s qui souhaitent étudier en Suisse. Ils/elles en ont beaucoup en commun avec les étudiant-e-s internationaux/-ales. Ces obstacles donnent un aperçu de l’ouverture de la Suisse face aux étudiant-e-s étrangers/-ères. ECUS, l’examen d’équivalence […]

Exception suisse – existe-t-elle vraiment ? Un regard extérieur.

Comment est perçue la Suisse à l’étranger ? C’est la question que je me pose au moins depuis le débat parlementaire sur la mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse. Nous vivons dans notre propre bulle où il est chaque jour question de contingents et de préférence nationale, et nous oublions que l’Europe et […]

Appel pour Erasmus+

Il y a trois ans, une partie de la population suisse a adopté l’initiative contre l’immigration de masse. Rapidement, ce fut clair : la participation de la Suisse aux programmes d’échange des jeunes est en jeu ! Entretemps, nous pouvions lire dans la presse que le SEFRI a arrêté les négociations avec l’UE concernant l’adhésion complète au […]

Cliquez ici pour voir toutes les contributions


Contexte

En 2014, la Suisse ne peut pas se vanter d’avoir fait preuve d’ouverture, de tolérance et de solidarité. Pas moins de deux initiatives populaires misanthropes sont passées par les urnes. Si le projet Ecopop a échoué en octobre, l’initiative de l’UDC contre l’immigration de masse a eu du succès. Par cette initiative, la Constitution est modifiée afin que la Suisse puisse réguler de manière autonome l’immigration des étrangers-ères et fixer chaque année des quotas. Mis à part les conséquences immédiates telles que l’exclusion des programmes européens Erasmus+ et Horizon 2020, qui pénalise les jeunes, l’acceptation de l’initiative dessine un avenir funeste : peur, renfermement, isolation.

En cette année électorale 2015, la droite menace avec d’autres projets l’épanouissement et le réseau des jeunes et pousse la Suisse à se replier davantage dans sa carapace.

Il est donc temps pour les jeunes et leurs organisations de s’opposer à ces tendances dangereuses. Nous souhaitons une Suisse démocratique et tournée vers l’avenir – une Suisse ouverte.


parrain/marraine

Nous devons nous focaliser sur les chances pour l’avenir. C’est ce que veut le Comité des jeunes et c’est ce que je soutiens.

Kathrin Bertschy Conseillère nationale PVL, Berne

L’éducation à la citoyenneté est centrale pour pouvoir questionner de manière critique les développements sociétaux et politiques.

Nadine Masshardt Conseillère nationale PS, Berne

Une politique d’ouverture au monde est importante pour les jeunes puisqu’elle est synonyme d’élargissement des possibilités et des opportunités.

Mathias Reynard Conseiller national PS, Valais
Tiana Moser Conseillère nationale PVL, Zurich

Je soutiens le Comité des jeunes pour une Suisse ouverte car seule une société solidaire a de l’avenir.

Aline Trede ancien Conseillère nationale verts, Berne

La Suisse n’a pas d’avenir sans collaboration avec l’Europe et les autres pays du monde. Merci aux jeunes de nous le rappeler !

Adèle Thorens Goumaz Conseillère nationale verts, Vaud

Seul und Suisse ouverte et solidaire nous permet d’avancer.

Cédric Wermuth Conseiller national PS, Argovie

membres